Collier ou Harnais ?

Les maîtres se posent souvent la question : qu'est ce qui convient le mieux à mon chien ou mon chiot, un collier ou un harnais ? Il n'existe pas de réponse globale à cette question - les deux produits ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Le collier
Le collier est plus agréable à porter pour le chien et facile à mettre et à enlever pour le maître. Il représente moins de risques de blessures pour le chien lorsqu'il court librement, joue avec d'autres chiens, et ne présente pas de risques de se retrouver pris dans quelque chose.

Le harnais
Un harnais soulage les muscles, la colonne vertébrale, le larynx, la glande thyroïde et la trachée. La pression causée par la traction du chien sur la laisse ou par les tractions soudaines est répartie plus uniformément. Le harnais est donc en excellent choix en particulier pour les chiots, qui ne sont pas encore habitués à suivre une laisse.

Pour les activités sportives avec le chien comme par ex. le vélo et le jogging, le harnais est également recommandé, car des mouvements imprévus peuvent toujours se produire pendant de telles activités. Même chose pour les laisses de traction ou les laisses rétractables. Elles doivent toujours être utilisées avec un harnais pour éviter les blessures des vertèbres cervicales causées par les tractions.

Le bon ajustement
L'important pour tous les harnais est qu'ils soient bien ajustés. Un harnais mal ajusté peut entrainer des problèmes de santé tout comme un collier utilisé à mauvais escient. Ceci est valable pour tous les harnais, des harnais norvégiens, harnais de randonnée, harnais lumineux au harnais en H.

Il est toujours bon que le chien soit habitué aux deux accessoires. Il se peut que des situations imprévues obligent à faire porter l'un ou l'autre temporairement, par exemple lors de blessures. Le chien sera moins stressé si il est déjà habitué aux deux.

Après avoir mesuré le tour de poitrine, le harnais doit être ajusté en tenant compte des points suivants :

  • les épaules et les pattes avant doivent pouvoir bouger librement
  • la sangle abdominale doit se situer sur l'arc costal (laisser au moins 2-3 doigts entre l'aisselle et la sangle abdominale, plus pour les grandes tailles)
  • la sangle thoracique doit se situer sur l'os de la poitrine